Femme

Est-ce tout à fait faux ? Non. Un préjugé repose toujours sur un constat réel, mais son interprétation en est erronée. Affirmons d’emblée qu’homme et femme sont deux êtres sexués, ayant autant de désir, autant de possible l’un que l’autre.

La femme fontaine émet une quantité importante de liquide lors de l’acte sexuel. Certaines jouissent pleinement de cette manifestation, de ce débordement incontrôlable et de cette liberté de se montrer dans l’abandon, à l’instar des hommes et de leur l’éjaculation.

Le vaginisme se caractérise par l’impossibilité d’une femme à être pénétrée. Il existe deux types de vaginisme : le vaginisme primaire, où celle qui en souffre n’a jamais fait l’amour et ne peut être pénétrée d’aucune manière, et le vaginisme secondaire, où la femme a déjà fait l’amour, a eu éventuellement des enfants, mais ne parvient plus à accueillir le coït.

Orgasme : Point culminant de l’excitation sexuelle qui se traduit par des sensations de plaisir intense. Voilà qui n’est décidément pas très clair, pourtant que de promesses ! Une ascension qui, sur le papier, séduirait même les pas très aventurières et pas très sportives !

Lectures

Auteur de chronique mensuelle pour Psychologies magazine.

La Sexualité décomplexéeAuteur du livre "La Sexualité décomplexée"
2015 | Flammarion.

La Sexualité des femmes n'est pas celle des magazinesAuteur du livre "La Sexualité des femmes n'est pas celle des magazines"
2004 | La Martinière.

En vente ici


La sexualite des Femmes n'est pas celle des magazines

Menu